Un redoutable prédateur : le léopard de mer

Tout sur la faune de Terre Adélie et de l'Antarctique
Répondre
samuel
Site Admin
Messages : 222
Enregistré le : 17 mars 2007, 07:18
Localisation : Grenoble
Etes-vous un robot spameur ? : Non
Contact :

Un redoutable prédateur : le léopard de mer

Message par samuel » 18 nov. 2007, 22:52

Comme j'entends dire beaucoup de chose au sujet du cas mortel d'attaque de Léopard de mer en Antarctique en 1993, voici un petit article intéressant à ce sujet :

"Son regard intimide, et la forme de sa gueule, géante, n'a rien de rassurant non plus. Le phoque léopard possède toutes les qualités du prédateur: la patience, la discrétion, la puissance et la rapidité.

Jusqu'à tout récemment, peu de gens le connaissaient. Normal, il est solitaire et fréquente les glaces dérivantes autour des îles subantarctiques et de l'Antarctique, là où, jusqu'à récemment, peu d'humains osaient l'aventure. Il ressemble à un serpent de mer, sorti tout droit d'un mauvais film d'épouvante de série B. Ses canines redoutables impressionnent, mais elles servent surtout à saisir sa nourriture au sang chaud. Il se nourrit principalement de manchots, mais aussi de krill, d'autres phoques, de poissons, de calmars et de crustacés. Il peut peser près de 600 kilos et atteindre près de quatre mètres de longueur, mais la littérature rapporte l'observation d'une femelle de plus de six mètres! La forme hydrodynamique de son corps lui permet des pointes de vitesse à plus de 30 km/h lors de ses attaques.

Les biologistes ignorent l'essentiel de sa vie, mais, depuis 2003, on surveille de plus en plus le grand prédateur. En juillet de cette année-là, au coeur de l'hiver austral, un phoque léopard a fait une victime: une jeune biologiste anglaise, Kirsty Brown, 28 ans, fut entraînée par le fond par le prédateur. Elle pratiquait l'apnée près de la base scientifique de Rothera, au sud de la péninsule antarctique. Il s'est écrit toutes sortes de choses sur l'accident tragique. La biologiste ne fut pas «mangée» par la bête, comme certains l'ont écrit, mais plutôt noyée, prisonnière des crocs mortels du phoque qui ne lui a jamais permis de remonter en surface pour respirer.

Il ne s'agissait pas de la première attaque contre un humain. Déjà, dans les récits passionnants de l'expédition antarctique de Sir Ernest Shackleton, en 1915, on raconte la poursuite effrénée sur la banquise d'un phoque léopard, attiré par un des membres de l'équipage qui, à skis, réussit à fuir rapidement devant les charges répétées du prédateur. En 1985, l'explorateur Gareth Wood, de retour d'une longue expédition, marchait paisiblement sur la banquise quand il fut attaqué sournoisement par un phoque léopard. Ses crampons à glace lui ont probablement sauvé la vie ce jour-là quand, sorti de nulle part, l'animal a surgi d'une saillie d'eau libre entre deux glaces pour emprisonner la jambe de l'explorateur entre ses canines puissantes. Wood a immédiatement eu le réflexe de planter les crampons de son autre botte dans la glace, empêchant la descente probablement fatale vers les eaux glacées de l'Antarctique. Son partenaire d'expédition a réussi, à grands coups de crampons, à faire fuir la bête. À peine remis de leurs émotions, les explorateurs ont vu resurgir l'animal, nullement intimidé par les humains de passage, pour une seconde attaque en règle. Ce jour-là, Wood s'en est tiré avec une blessure à la jambe.

À la base de Rothera, là où la biologiste anglaise a péri, on organise dorénavant des veilles de surveillance. Si un phoque léopard rôde dans les parages, les travaux de plongée sont abandonnés. Certains scientifiques pensent que l'augmentation récente du nombre d'humains dans le secteur de l'Antarctique contribue à modifier l'attitude du phoque léopard, qui n'exprime aucune crainte envers les nouveaux arrivants. Certains affirment qu'il constitue une réelle source de danger, alors que d'autres prétendent plutôt que l'animal est simplement curieux, que les rares attaques sur les humains correspondent davantage à une mauvaise identification de ses proies.

Durant notre dernière expédition, nous avons été témoins, à plusieurs reprises, de son audace légendaire. Plusieurs scientifiques de l'Antarctique peuvent vous raconter la fois où un phoque léopard est venu percer un des boudins de leur bateau pneumatique. Mauvaise identification de ses proies?

La réputation du phoque léopard n'est plus à faire, mais n'oublions jamais qu'il s'agit d'un prédateur et que son instinct de chasseur doit absolument prédominer s'il veut survivre dans ce monde réservé aux plus forts. Dans ce système naturel où chacun dépend de l'autre pour subsister, il faut déterminer un vainqueur. Et qui dit un vainqueur dit nécessairement aussi une victime. Le phoque léopard est un prédateur et il doit chasser pour se nourrir. À tout prédateur correspond une proie. Le rôle de l'un dépend de l'autre, et les deux contribuent à l'équilibre entre les espèces. Ainsi va la vie, dans un monde où le plus fort l'emporte souvent, selon les lois de la sélection naturelle. Il ne nous reste plus qu'à espérer que le redoutable prédateur ne se trompera pas trop souvent de proie."

RANGOTTE Max
Messages : 3
Enregistré le : 21 août 2010, 15:32
Localisation : FRANCE
Etes-vous un robot spameur ? : Non

Re: Un redoutable prédateur : le léopard de mer

Message par RANGOTTE Max » 22 août 2010, 10:03

au sujet du leopard de mer, petite annecdote qui est arrivée au chef meteo du dumont d'urville expedition TA29.
IL se promenait sur la banquise en longeant une cassure.Un leopard a surgi, l'a attrapé a la jambe,mais apparemment le leopard a du etre surpris par le fait que ce n'etait pas un manchot, et l'a aussitot relaché.
Malgré l'epaisseur de la tenue qu'il portait, on pouvait voir les traces de dents sur la jambe.
Autre annecdote, j'etais avec le biolo sur une embarcation, et nous avons été suivi par un leopard.Mais il n'a rien fait, je n'etais pas fier.
RANGOTTE Max tech radio et responsable sondeur iono à TA29
Tech radio à TA36
.

amica33
Messages : 1
Enregistré le : 23 sept. 2016, 06:19
Localisation : paris
Etes-vous un robot spameur ? : Non

Re: Un redoutable prédateur : le léopard de mer

Message par amica33 » 23 sept. 2016, 06:22

Merci pour votre partage ! Très bonne journée !!! :shock:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité